Dès le Xe siècle, les verriers de Venise imposent leur art et leur savoir-faire en Occident. A cause de nombreux incendies déclenchés dans les fours de verriers vénitiens, au XIIIe siècle le Sénat décide leur installation sur l’ile de Murano, au milieu de la lagune. D’abord simplement utilitaire, la verrerie de Murano s’oriente vers un art de grand raffinement dès le XVIe siècle. Au XVIIIe siècle, Murano fournit les cours d’Europe et même celle de Constantinople.

Le lustre est l’objet parfait pour démontrer ce savoir-faire et les structures classiques du luminaire s’habillent alors de fleurs et de feuilles qui rivalisent de bouquets multicolores. Après un petit sommeil au XIXe siècle, les verriers de Murano redeviennent à la mode au début du XXe siècle avec des signatures telles que Venini, Barovier, Seguso qui attirent de nombreux artistes.

-

Lustre Stalagmites

Ce lustre à trois étages est une sorte de pièce montée de glace qui livre le verre dans sa séduction première, révélé comme par magie par l’éclairage caché dans les coupoles superposées.

Murano, vers 1960
H : 100 cm ; D : 70 cm

-