Mobilier de Grotte

Epoque XIXème siècle
Provenance, Venise, Italie
Matériaux bois

Mobilier de salon composé d’une banquette, d’un guéridon et d’une paire de fauteuils et d’une chaise.
Les coquillages, les crustacés ainsi que le monde marin qui forment le thème aquatique, évoquent le Romantisme.Symbole spirituel et sexuel à l’origine, la coquille évolua au Moyen Age pour ne conserver qu’une fonction esthétique. Aux XVème et XVIème, les progrès de la navigation permirent de découvrir des coquillages nouveaux venus d’horizons lointains. A la Renaissance, les orfèvres produisent des objets d’art, de véritables chefs-d’oeuvres inspirés par les coquillages et le monde marin. Au XVIIIè siècle, la coquille fut confirmée dans son rôle d’ornement Royal grâce à sa popularité à la cour de Louis XIV. Le style rococo qui dérive du mot « rocaille » et qui consiste en un mélange de rochers et de coquillages, devint une décoration fort prisée à la cour des Bourbons. Au XVIIIè siècle, la noblesse européenne s’amouracha de bâtiments connus sous le nom de « folies » pavillons, pagodes ou grottes. Les jardins et les grottes intérieures étaient conçues à l’imitation de cavernes ou la présence d’eau était une nécessité absolue. La recherche d’un style de mobilier s’adaptant à la décoration de ces grottes, fût à l’origine de notre ensemble réalisé au milieu du XIXème siècle, notamment en Italie.
On retrouve le mobilier de Grotte à la National galerie de Berlin mais aussi à l’Osterreichisches Museum de Vienne ou encore à l’Albert and Victoria Museum de Londres.