L’éclairage et le lustre ont l’ostentation facile et cèdent sans effort à la tentation de la démesure ;

A l’inverse, comme un acte de contrition à ce péché d’orgueil, le lustre sait se montrer humble et sans excès. Il exprime souvent par ce biais la virtuosité et le savoir-faire de l’artiste-artisan qui l’a conçu.
Ajoutons à cela le goût du collectionneur et sa fascination pour la fragilité quasi enfantine de la miniature, ce jouet précieux et rare.
Et n’oublions pas tout simplement que le lustre a principalement fonction d’éclairage de grands mais aussi de petits et même de tout petits espaces…
Cette exposition est pour la galerie Régis Mathieu l’occasion de puiser dans tous les registres de ses activités des exemples pertinents de cet engouement pour les petits lustres au cours de l’histoire de l’éclairage. Pièces anciennes, rééditions de lustres iconiques, créations de styles et créations contemporaines.

Remerciements à la galerie Maïa Muller pour sa complicité esthétique.

 © Peintures de Fritz Bornstück