Suspension

Lustre à quatre carrés.

Date de création : 1929
Pays de production : France
État : Bon état fonctionnel, usure d’usage
Matériaux : Tubes métalliques nickelés et linolithes. Boule de cristal.
Couleur : acier
Dimensions :
H 106 x L 83 x L 83 cm /
H 41.73 x 32.67 x 32.67 in.

Provenance : Christie’s NY
Bibliographie :
Hardy et Millet « Jacques Adnet » Ed de l’Amateur, p 246.
Jeanneau « Le Luminaire et les moyens d’éclairage nouveau
2ème série (1930) » Éditions Charles Moreau p 149.

Paire d’Appliques modernistes

Date de création : Vers 1930
Pays de production : France
Matériaux : Tubes métalliques nickelé et linolithes.
Dimensions :
H 56 x L 13 x P 9,5 cm
H 22.04 x L 5.12 x P 3.74 in.

Provenance : Galerie Alain Marcelpoil
Bibliographie :
Hardy et Millet « Jacques Adnet » Ed de l’Amateur, p 247 2014

Lustre pour la Compagnie des Arts Français

Lustre moderniste en cuivre et en verre.

Date de création : Vers 1930
Pays de production : France
État : Très bon état
Matériaux : Cuivre et verre
Dimensions :
Ht : 93 x ø 41 cm / H 36.6 x ø 16.1 in.

Provenance : Galerie Jacques Lacoste
Bibliographie :
Hardy et Millet, « Jacques Adnet », Ed de l’Amateur, p 248, 2014
Jeanneau « Le Luminaire et les moyens d’éclairage nouveau 3ème série (1930) » Edi Charles Moreau 1992, Paris, p 333

Paire d’Appliques pour la Compagnie des Arts Français

Date de création : Vers 1930
Pays de production : France
État : Très bon état
Matériaux : Cuivre et verre
Dimensions :
H 38 x L 23 x P 10,5 cm / H 15 x L 9.1 x P 4.1 in.

Provenance : Galerie Jacques Lacoste
Bibliographie : Hardy et Millet, Jacques Adnet , Ed de l’Amateur, 2014

Jacques ADNET

Jacques Adnet , après des études à l’École nationale supérieure des beaux-arts de Paris,  fonde en 1919 la Compagnie des arts français avec Louis Süe et André Mare.

En 1925 : il expose seul à l’Exposition des Arts décoratifs puis dirige de 1927 à 1959 la Compagnie des arts français, où il succède à Süe. Il conçoit des meubles dont le style art déco est clairement influencé par l’architecture fonctionnaliste et le cubisme.

En 1937, il obtient le grand prix d’architecture et d’ensemble mobilier pour le Pavillon de verre Saint-Gobain à l’exposition universelle de Paris. De 1947 à 1949 il préside le Salon des Artistes Décorateurs.

Les années 1950 voit son apogée de décorateur : il décore La maison de Frank Jay Gould, le studio du président de la République française au château de Rambouillet, les appartements privés du président Vincent Auriol à l’Elysée, L’Unesco et beaucoup de paquebots.

Il est nommé en 1959 directeur de l’École des Arts Décoratifs de Paris. Il décède en 1984.